— À ne pas manquer !
— Les liens utiles
— Clan du Mois
— Nom du Clan





— Météo
Cela fait un moment désormais que le soleil est levé très tôt le matin.L'astre flamboyant se couche très tard aussi. Les nuits sont courtes et les journées sont longues, mais personne ne se plaint du beau temps.Les cieux sont souvent dégagés, néanmoins, la chaleur est pesante, à force. Le vent, peu présent.Mais parfois pourtant, de gros orages éclatent.
— Statut des effectifs
Clan du Tonnerre
— Ouvert
Clan de la Rivière
— Fermé
Clan du Vent
— Prioritaire
Clan de l'Ombre
— Prioritaire
Solit. et Domes.
— À éviter

Légendes de CerfBlanc
« We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
And all these sorrows I have seen
They lead me to believe
That everything’s a mess »

— les rps libres

→ ajouter son rp ici.
★ titre du sujet | avec nom du chat.
— soirée chatbox

une soirée chatbox est prévue pour le septembre, d'autres informations arriveront bientôt !
— les priorités

fermeture du clan de la rivière ! le clan du vent & le clan de l'ombre manquent de membres, n'hésitez pas à rejoindre ces clans ! (& penser aux postes-vacants !)
— le prochain design

si jamais vous êtes intéressé pour participer à l'élaboration du prochain design de LCB, n'hésitez pas à mpotter Le Grand Cerf Blanc ou Fantôme des Astres !


Partagez | 

le dernier soupir du jour .pv power

Montagne aux Lucioles
describe love chicken nuggets

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 04/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: le dernier soupir du jour .pv power   Sam 4 Aoû - 23:21

Encore un jour à fixer l'orbe héritier du monde. L'orbe jaloux qui garde entre ses bras la chaleur, griffant tout les Icares qui osent s'approcher un peu trop près. Après tout, la peau n'est que cire. Elle fond rapidement. Encore un jour à s'enfuir de ces chaînes qui ne sont que mensonge sur lui. D'immondes mensonges qu'il met sur son pelage chaque matin pour mieux se fonder dans cette marre de cires fondues. Il est bien complexe de rester debout ces derniers temps.
Montagne aux Lucioles n'avait pas cette présomption de s'élever à un rang où il pouvait poser un jugement sur l'état de son clan, mais les ombres s’amincissaient sur le sol sous ce soleil écrasant.

Une plaie sur le coussinet, un ronron presque forcé, une tique à ôter, un regard qui s'enfuit vers la gauche, les échanges sont si acides, comme cet horrible de goût de bile de sourie qui reste en gueule pendant des heures. Il ne parvenait pas à trouver le sommeil. Pas un grand penseur de ses malheurs, Montagne aux Lucioles préférait laisser le passé filer simplement sans faire de pause dans ses pensées. Mais bien sûr, parfois, il y avait de ces nuits où l'on ne peut pas luter, et cette nuit était une de celles-ci.

Le guérisseur se leva alors, ravalant son bâillement et comme l'ombre qu'il était, quitta le camp sans réveiller qui que ce soit, car personne ne remarquait sa présence dans tout les cas. Ces grands soldats ne font que très rarement attention aux excentriques.
Ses pas le guidèrent près du Chemin du Tonnerre sans qu'il ne s'en rende vraiment compte, l'odeur de ces monstres pourtant assez insupportables ne lui présentait pour le moment aucun problème. Assit là, il espérait trouver un peu de repos, il avait traversé tout le camp de son clan sans même éveiller un instant son attention sur quoi que ce soit.

Tout n'était que mouvement flou dans son champ de vision et maintenant qu'il y avait un peu de stabilité, que son corps ne s'animait pas tout seul, qu'il était en face de cette grande plaie sombre sur le sol, il attendait.

Et il n'attendit pas longtemps. Montagne aux Lucioles remarque une deuxième présence, à l'opposé de son camp, sur la rive opposée. Un large sourire se dessina lentement sur ses lèvres alors qu'il reconnu le félin.

« —  Oh Fantôme des Astres, cela faisait longtemps. » un reflet doux vint briller dans le fond de ses iris bleutés alors que ses prunelles se posaient lentement sur le corps du jeune albinos. Rencontré lors d'une assemblée, présenté par son comparse guérisseur, il avait trouvé en ce jeune mâle une présence d'esprit hors norme. Discuter avec lui était toujours un plaisir.

« — Insomnies, n'est ce pas ? »

Cette mine fatiguée qu'il avait remarqué lors de cette assemblée n'avait visiblement jamais quitté la mine du jeune félin blanc, et en temps que guérisseur, il n'était pas fort compliqué de comprendre ce trouble qui maudissait Fantôme des Astres.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme des Astres

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 18/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-cerfblanc.forumactif.com/t59-rather-be-the-hunter-than-the-prey-fantome-des-astres
MessageSujet: Re: le dernier soupir du jour .pv power   Mar 14 Aoû - 17:24

E
ncore un instant, quelques bruissements des feuilles, quelques rayons épars dans le ciel puis plus rien. Il pouvait enfin quitter cette maudite tanière dans laquelle le dernier guerrier venait de s’endormir d’un sommeil lourd et profond. Il devrait penser à prendre plus souvent la garde de nuit, mais si ses pattes ne sont pas en marche pendant ces quelques moments qui durent du crépuscule jusqu’à l’aube, il finira avec une mine encore plus fatiguée qu’à son habitude — déjà que cela est presque effrayant.
Tandis que la lune caressait le doux pelage blanc du guerrier, celui-ci humait l’air à la recherche de quoi grignoter, mais au lieu de cela, il se perdit dans ses rêveries, aussi au milieu de son territoire. Les étoiles étaient belles, les étoiles le rendait peut-être fou parfois, parce qu’elles semblaient l’emmener dans un endroit magique, grandiose, où tout est beau, tout est rose. Où le soleil peut caresse son pelage sans crainte, où il peut vivre libre, sans crainte que ses actes ne soient jugés, où il peut aimer qui il veut et personne ne meurt.

Oui, définitivement, les étoiles le rendaient fou.
Un léger bruissement le fit sortir aussitôt de sa rêverie. Se rendant compte de son moment d’absence, il secoua la tête pour chasser toutes ces pensées et se focalisa sur le bruit qu’il avait entendu. Non loin de là, un petit rongeur avait décidé de ne pas dormir et de tenter d’échapper aux prédateurs de la forêt. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il en restait toujours un : Fantôme des Astres. Le guerrier avait déjà prit la position du chasseur et avançait vers sa cible à pas lents quand il entendit des bruits de battement d’ailes. En se retournant, il vit une chouette, serres vers le sol, foncer dans sa direction. Au dernier moment, le mâle blanc se baissa et fit volte-face, prenant en chasse le volatile qui venait de lui voler sa proie. Sûrement consciente qu’elle était poursuivie, la chouette poursuivit son envol jusqu’à grimper au-dessus des arbres.
Alors que Fantôme des Astres avançait à l’aveuglette, il sentit la mystérieuse et nauséabonde odeur du Chemin du Tonnerre. C’en était fini pour sa proie. Il décida donc de ralentir et s’avança tranquillement jusqu’au chemin puis se décida à s’asseoir pour regarder à nouveau les étoiles, maîtresses de son esprit. Pendant ce temps, il reprenait doucement sa respiration, quand une voix l’interpella.

Il reconnut alors, en baissant la tête, le pelage bicolore du guérisseur du Clan de l’Ombre dont le nom lui était sortit de la tête — sûrement remplacée par des idées farfelues venues des étoiles. Il fallait dire que la dernière fois qu’ils avaient discuté, Fantôme des Astres avait apprécié parler avec lui. Il était un penseur, un rêveur comme lui. Ils se ressemblaient tant. C’en était effrayant.

« — S’lut. C’est plus compliqué que ça. » commença-t-il, toujours de son ton nonchalant et son langage familier. « — T’as pas entendu parlé des albinos qui doivent pas se foutre au soleil ? Bah … C’est mon cas. Du coup, je vis la nuit et j'essaye de dormir le jour par petites siestes parce que t’as toujours quelqu’un pour venir me réveiller. » Il s’arrêta un instant, pensif, puis demanda : « — Qu’est-ce qui t’amène par là sinon ? Tu d’vrais pas dormir, toi ? T’as pas un clan à t’occuper ? Il me semblait qu’être guérisseur demandait du temps. Et donc du sommeil. » Bien qu’il n’avait aucune envie de se montrer repoussant dans ses paroles ou agressif, Fantôme des Astres avait toujours été comme ça. Puis il prenait une voix faiblarde et tremblante dès qu’il avait peur.

☽☽☽

fantôme des astres
rather be the hunter than the prey

Revenir en haut Aller en bas
 
le dernier soupir du jour .pv power
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes de CerfBlanc :: Les Contrées de CerfBlanc :: Clan de l'Ombre :: Le Chemin du Tonnerre-
Sauter vers: