— À ne pas manquer !
— Les liens utiles
— Clan du Mois
— Nom du Clan





— Météo
Cela fait un moment désormais que le soleil est levé très tôt le matin.L'astre flamboyant se couche très tard aussi. Les nuits sont courtes et les journées sont longues, mais personne ne se plaint du beau temps.Les cieux sont souvent dégagés, néanmoins, la chaleur est pesante, à force. Le vent, peu présent.Mais parfois pourtant, de gros orages éclatent.
— Statut des effectifs
Clan du Tonnerre
— Ouvert
Clan de la Rivière
— Fermé
Clan du Vent
— Prioritaire
Clan de l'Ombre
— Prioritaire
Solit. et Domes.
— À éviter

Légendes de CerfBlanc
« We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
And all these sorrows I have seen
They lead me to believe
That everything’s a mess »

— les rps libres

→ ajouter son rp ici.
★ titre du sujet | avec nom du chat.
— soirée chatbox

une soirée chatbox est prévue pour le septembre, d'autres informations arriveront bientôt !
— les priorités

fermeture du clan de la rivière ! le clan du vent & le clan de l'ombre manquent de membres, n'hésitez pas à rejoindre ces clans ! (& penser aux postes-vacants !)
— le prochain design

si jamais vous êtes intéressé pour participer à l'élaboration du prochain design de LCB, n'hésitez pas à mpotter Le Grand Cerf Blanc ou Fantôme des Astres !


Partagez | 

stop laughing now, help me !

As de Trèfle

avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: stop laughing now, help me !   Jeu 30 Aoû - 1:16

as de trèfle x bulle de miel x nuage fleuri.

I
l était encore tôt lorsqu'As de Trèfle s'éclipsa du camp. S'il se réveillait toujours avant l'aube, il avait rarement l'habitude de sortir à une heure pareille mais, cette fois, le guérisseur avait quelque chose d'important à faire. Après son petit tri estival, il s'était rendu compte qu'il avait du jeter toute sa récolte d'herbe à chat. Même si ce n'était pas le moment idéal pour la cueillir, le mâle brun au poil ébouriffé détestait manquer de quelque chose. Il lui suffirait d'y retourner au début de l'automne afin de faire des provisions plus sérieuses en prévision de l'hiver.
La forêt était si calme à cette heure. Pas de guerriers bruyants, pas d'apprentis geignards... Le matou profita de cet instant de quiétude pour prendre le temps d'humer les parfums des bois. Se retrouver seul au cœur de la forêt était l'un de ses rares plaisirs dans la vie. Une odeur de souris lui chatouilla la truffe et le guérisseur regretta d'être un pisteur si pitoyable: son estomac criait famine. Dans sa précipitation, il avait oublié de prendre son petit-déjeuner.
Après de longues minutes de marche, les bois idylliques s'effacèrent pour laisser apparaître un paysage bien moins agréable, déformé par les Bipèdes. As de Trèfle passa le plus loin possible de la scierie; il n'aimait pas cet endroit. Se retrouver en terres hostiles ne lui plaisait guère; ce fut le pelage en bataille et les oreilles couchées en arrière que le matou traversa les endroits à découvert, trottinant aussi vite que ses pattes maladroites le lui permettaient.
Enfin, l'odeur des pins emplit les environs. As de Trèfle était de nouveau sous la protection des arbres. Pas pour longtemps néanmoins. Les tanières des Bipèdes étaient les voisines de la pinède, c'était là que le guérisseur se rendait. Cela le répugnait de poser une patte chez les deux-pattes, mais c'était le seul moyen pour lui d'obtenir de l'herbe à chat. Il s'arrêta devant le premier nid et considéra la palissade en bois, qui entourait le jardin, d'une moue boudeuse: elle était bien trop haute pour lui. Après quelques secondes d'observation, son regard vert se posa sur un trou au ras du sol. Il n'était ni souple, ni spécialement fin mais, avec un peu de chance, il s'y faufilerait sans encombre.
Grave erreur...
Revenir en haut Aller en bas
Bulle de Miel

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2018
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-destinee.forumactif.com/
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Jeu 30 Aoû - 15:44

Stop laughing now, help me !
Le soleil n'était pas encore levé mais la petite demoiselle était déjà debout. A vrai dire, elle n'avait pas franchement souhaité être réveillé si tôt mais un de ses camarades de tanière avait marché sur sa queue, la réveillant en sursaut. Il s'était rapidement excusé avant de disparaitre de l'antre. Bulle avait remarqué que quelque chose n'allait pas et curieuse comme elle est, elle l'avait suivit dehors. Son camarade sortait du camp sans même manger. Malgré le fait que son ventre criait famine, la petite n'alla pas manger, préférant suivre discrètement son ami. Il n'allait pas être content s'il remarquait qu'elle le suivait mais tant pis ! Il cachait quelque chose et la demoiselle voulait savoir ce que c'était !
Elle le suivit donc à travers les terres du Vent mais en sortant de celles-ci, Bulle perdit sa trace. Elle était une pisteuse assez bonne mais il y avait tant d'odeurs différentes et inconnues qu'elle avait fini par perdre son camarade... Et elle venait aussi de se perdre... Soupirant, la femelle commença à avancer sans trop de but. L'orientation était pas son fort et elle n'avait pas envie de retourner dans le camp. Car oui, elle savait que si elle remontait sa propre piste, elle reviendrait sur ses terres mais elle ne savait pas quoi faire là-bas... Elle n'avait pas envie de chasser aujourd'hui et paresser n'était pas une option ! Au final, elle avait décidé de se promener sur les terres libres, enfin qu'elle espérait libres, avant de revenir surs ses terres en rebroussant chemin.
Après un petit temps de marche, la femelle bicolore tomba sur les Grands Pins. Ils étaient bien différents de jour que de nuit. C'était là qu'elle avait rencontrer Fantôme des Astres. Même s'il appartenait au Tonnerre, Bulle l'aimait bien. Au début elle s'était montré méfiante envers lui, et certains diraient que c'est une chose normale mais pour la demoiselle c'est quelque chose d’inattendu, mais au final elle avait retrouvé sa gentillesse habituelle. La petite bondit sur une palissade, réussissant du premier coup cette fois, et se laissa tomber de l'autre côté. Il faisait jour aujourd'hui, elle devait être méfiante, les Bipèdes devaient être nombreux...
“Faire rire autrui n’est pas un art difficile.”
Revenir en haut Aller en bas
Nuage Fleuri
flower the charming

avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 25/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Ven 31 Aoû - 17:24


stop laughing, now help me !

w. feuillou & malé

Le ciel n'arborait pas encore de teintes rougeoyantes lorsque Nuage Fleuri quitta le camp. Son corps tout entier lui faisait mal. Les douleurs provenaient sûrement de l'entraînement de la veille que lui avait procuré Fragment d'Étoile. L'entraînement avait été calme, paisible, banal avec quelques regards charmeurs de temps en temps rien de bien flagrant. Seulement, ses muscles avaient été mis à l'épreuve pour de bon, et même si son apprentissage venait de commencer elle était pressée que cela se termine. Marcher de bon matin ne pouvait que lui faire du bien. L'expression de bon matin ne convenait même pas à cette situation, le soleil n'apparaissait toujours pas à l'horizon. La jeune novice argentée décida d'aller à l'opposé de sa frontière avec le Clan du Vent. Pourquoi ne pas aller observer les chats domestiques ? Nuage Fleuri n'avait jamais , et ne comptait jamais le faire, envier la vie d'un chat domestique. Sans adrénaline, sans combats, sans proies fièrement chassées, à quoi bon vivre ? La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tout est servi sur un plateau d'or. Il faut savoir savourer les exploits, ainsi que les beaux mâles du Clan.

Sa saison favorite arrivait. La tombée des feuilles l'impressionnait toujours autant et, elle pourrait enfin voir les feuilles oranges, jaunes et rouges quittaient les branches en tant qu'apprentie.A la pouponnière, elle pouvait rester des journées entières à admirer ce spectacle que prodiguait la nature. Une pluie de feuilles mortes toutes d'une teinte similaire et différente à la fois, qui tombent de la branche pour se poser délicatement sur le sol. Et puis, il y a des feuilles qui parfois craquellent et le simple fait de sauter dessus et de les entendre, rendait Patte Fleurie heureuse. Nuage Fleuri ne regrettait pas ses jeux de chatons, elle était même encore un chaton dans sa tête. Mais elle ne pouvait plus maintenant jouer autant qu'avant, avec le même entrain. Elle venait de poser une patte dans le monde des adultes, et elle n'était pas prête de le quitter. Sa silhouette argentée sortit du territoire du Clan de l'Ombre à l'instant même où elle posa une patte sur le Chemin du Tonnerre. S'y trouver la terrifiait, mais aucun monstre ne l'avait traversé depuis qu'elle était partie. Nuage Fleuri avait fait attention et l'avait longé pour s'assurer que le trafic ne la dérangerait pas et ne lui causerait pas d'accidents. La voilà à présent en terres libres. Elle n'avait jamais parcouru cet endroit et cela la fascinait de sortir de son territoire. Certes, elle l'avait visité il y a pas longtemps mais il était déjà acquis pour elle et sa curiosité, sa soif de découverte n'étaient pas stoppées. Elle décida de contourner au maximum le territoire du Clan du Tonnerre pour éviter tout quiproquos. D'aussi loin, elle pouvait sentir leur odeur nauséabonde.

Soudain une excellente idée fit l'apparition dans son esprit. Et si elle chassait une proie de la forêt pour prouver à Fragment d'Étoile qu'elle était une très bonne chasseuse, et l'impressionner ? Ces proies doivent être rares sur le territoire du Clan de l'Ombre. Le sol n'est pas identique, ici l'herbe est différente, et les arbres et les buissons sont abondants. Chasser une souris , ou une musaraigne ne doit pas être si compliqué, lorsqu'on sait le faire. Nuage Fleuri ne savait pas le faire, elle pouvait toujours apprendre de ses erreurs, aussi. Longeant les nids de bipède, elle arriva aux pins. Ils étaient hauts, et magnifiques. Bien qu'elle préfère son territoire à elle, ces arbres lui semblaient assez accueillants et ce terrain avait l'air giboyeux. Il n'y avait pas
d'odeur clanique dans l'air, ce qui la rassura. Au moins, elle était sûre d'être dans une terre neutre. Aux aguets, elle tentait de repérer des fumets de rongeurs typiques de la forêt. Cependant, elle n'était pas assez douée pour reconnaître les odeurs des souris , n'étant pas la proie originaire du Clan de l'Ombre et une odeur plus qu'agréable lui titillait les narines : de l'herbe à chat ! Montagne aux Lucioles en avait utilisé lorsqu'elle avait été malade à la pouponnière. Cela n'avait pas duré longtemps, pas plus d'une journée contrairement à d'autres qui avaient failli y passer durant l'hiver. Les remèdes n'étaient pas un souci et Nuage Fleuri ne pourrait jamais oublier cette odeur agréable. Elle pouvait toujours prendre de l'avance et aller en chercher pour le guérisseur.. Cette odeur si envoûtante lui donnait envie de courir dans le jardin des Bipèdes pour rejoindre ce carré d'herbe si chère aux yeux des chats claniques. Quittant petit à petit l'ombre des pins, Nuage Fleuri traqua ce fumet pour finir devant un nid de Bipède. Plus forte encore que l'odeur de ce remède, une odeur de chat vint à ses narines. Comment avait-elle pu ne pas la sentir ?
Revenir en haut Aller en bas
As de Trèfle

avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Ven 31 Aoû - 19:08

L
a tête du mâle brun se faufila sans encombre dans le trou. Il passa une patte, une autre, tenta de ramener le reste de son corps vers lui et... le raclement de la planche de bois contre son dos lui arracha un grognement de douleur. Il n'avait pas remarqué que le bois était si pointu à cet endroit ! As de Trèfle ralentit ses mouvements, prenant soin de rester délicat, et tenta une fois de plus de tirer le reste de son corps, prenant appui sur le sol avec ses pattes avant et poussant avec ses pattes arrière. Il feula une seconde fois lorsque le bois accrocha sa fourrure et lui vola quelques poils. Il n'était quand même pas si gros ! La seule chose qui lui donnait cet air un peu dodu était sa fourrure épaisse et constamment en bataille. Il savait que la souplesse n'était pas son fort, mais n'importe quel chat digne de ce nom pouvait se faufiler dans les endroits exigus sans le moindre effort. Alors pourquoi était-il un boulet à ce point ?
Le guérisseur n'était pas patient. Il s'énerva, râla, pesta contre lui-même haut et fort, oubliant que ses feulements risquaient d'alerter les Bipèdes. Ses cuisses le lançaient à force de prendre tant d'appui dessus. A bout de forces, le guérisseur se laissa tomber ventre contre terre, le temps de reprendre son souffle. Dans une dernière tentative désespérée, il tenta de ramper mais, cette fois, même si les planches de bois ne lui frôlaient plus le dos, son corps refusa tout bonnement de passer. Il devait avoir l'air bien malin, à faire la limace en faisant du sur-place ! Alors que le matou abandonnait et songeait déjà à sa mort lente et douloureuse -mais enfin ! il pourrait quitter ce monde de fous !-, un bruissement lui fit dresser les oreilles. Il semblait provenir de l'autre côté de la palissade, celui qu'il ne pouvait voir. Un Bipède ? Un chien ? Un autre chat ? Avec tous ses grognements, As de Trèfle avait dû attirer l'attention. Il commençait à paniquer lorsqu'un léger effluve familier lui chatouilla les narines. S'il en croyait sa truffe, il s'agissait... d'un chat du Clan du Vent. Il ne manquerait plus qu'un guerrier adverse le voit dans cette fâcheuse situation... le guérisseur du Clan du Tonnerre n'était déjà pas très crédible d'ordinaire mais, coincé ainsi, il devait paraître plus ridicule que jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Bulle de Miel

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2018
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-destinee.forumactif.com/
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Dim 2 Sep - 9:48

Stop laughing now, help me !
Alors qu'elle visitait prudemment les lieux, la petite entendit des râlements et des feulements de rage ou de frustration, va savoir. Sa première réaction fut d'aller se mettre à l’abri. Elle était en terre inconnue et bien qu'elle n'avait pas peur des chats domestiques, elle préférait éviter toute bagarre. Cela n'était pas franchement quelque chose qu'elle aimait, ce battre. D'ailleurs le fait qu'elle était devenue Chasseuse en témoignait. Quand la surprise fut passée, la demoiselle du Vent huma l'air et un léger fumet du Tonnerre lui parvint. Au début, elle crut que cela était dû au fait que les pins étaient près des terres du Tonnerre. Mais cela n'était pas possible, l'odeur ne pouvait pas porter aussi loin. Elle décida donc de suivre la piste, et si c'était ce félin du Tonnerre qui était coincé ! Certes il n'était pas de son Clan mais elle ne pouvait pas l'abandonner comme ça...
Bulle de Miel sortit de sa cachette, prudemment. Un Bipède pouvait surgir de nul part, alerté par les feulements de toute à l'heure. Et si ce n'était pas un Bipède cela pouvait très bien être un chat inconnu. Mais il ne fallait pas qu'elle pense à ça ! La petite suivit la piste du Tonnerreux, la traque étant quelque chose qu'elle faisait très souvent. Comme quoi les compétences pour la chasse pouvait aussi être utile. La Venteuse aperçut bien vite les tanières de Bipèdes et cela lui arracha une moue de dégoût. Elle n'aimait pas les Bipèdes et son opinion ne risquait pas de changer. La demoiselle huma de nouveau l'air et remarqua que l'odeur du Tonnerre était plus forte, mais avec elle celle de l'Ombre, quoi que celle-ci était plus ténue. Bulle s'avança doucement, sur ses gardes, se cachant dès qu'elle le pouvait et tout d'un coup, elle le vit, le Tonnerreux.
Le pauvre était coincé dans un trou : sa tête ; ses pattes et l'avant de son corps étaient dans le Jardin de Bipèdes et le reste était dans la pinède.  La Venteuse eut pitié de lui et ne put s'empêcher de sortir de sa cachette pour aller voir la situation. Le félin du Tonnerre avait une épaisse fourrure qui lui donnait un aspect plus gros mais cela n'était pas la cause de son blocage. Il était tout simplement trop gros pour le trou... Miel bondit sur la palissade et se laissa tomber de l'autre côté, sur les terres des Deux-Pattes, juste devant le Tonnerreux. Elle le reconnut bien vite, c'était le Soigneur du Tonnerre : As de Trèfle. Elle l'avait déjà vu de loin lors d'une Assemblée. Elle s'assit devant lui et miaula d'une voix douce :

- Il semblerait que vous soyez bloqué. Voulez vous de l'aide ?

Elle eut un sourire compatissant. Malgré tout, la situation était plutôt amusante et la petite avait du mal à se retenir de rire. Elle ne voulait pas vexer le Guérisseur en rigolant mais elle ne savait pas si elle allait pouvoir se retenir longtemps...
“Faire rire autrui n’est pas un art difficile.”
Revenir en haut Aller en bas
Nuage Fleuri
flower the charming

avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 25/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Dim 2 Sep - 18:22


stop laughing, now help me !

w. feuillou & malé

Deux odeurs, toutes deux claniques, se mélangeaient dans la pinède. Nuage Fleuri ferma les paupières,planta profondément ses griffes dans le sol et huma l’air , essayant d’emplir ses narines au maximum. De toute façon, ce n’était pas le Clan de l’Ombre. Elle avait deux chances sur trois de toute façon. Après sa rencontre avec la chasseuse tricolore des venteux récemment, elle était sûre que l’un des deux félins venait de la lande, seulement ce n’est pas Voûte Céleste. L’autre chat doit sûrement être du Clan du Tonnerre, car c’est plus proche de la Pinède. Il se peut tout de même qu’il vienne du Clan de la Rivière. Nuage Fleuri longea les nids , comme si elle longeait une frontière entre la pinède et les nids de bipèdes. Bientôt, les odeurs félines se firent plus fortes que jamais, malheureusement pour son nez. De là où elle était, elle pouvait apercevoir de profil, un gros matou coincé sous la palissade d’un des nids de Bipède. Elle remarqua aussi que c’était celui de l’herbe à chat car l’odeur était trop envoûtante pour être plus loin. À ses côtés se trouvait une jolie chatte, sûrement celle du Vent à son allure élancée. Elle était positionnée en face de lui. La femelle était en train de parler lorsque la féline du Clan de l’Ombre s’approcha d’eux deux. Elle eut tout juste le temps d’entendre la fin de sa phrase.

« ... bloqué. Voulez vous de l'aide ? »


Nuage Fleuri se rapprocha et fit un signe de tête à la femelle du Clan du Vent, de l’autre côté de la palissade. Ainsi le matou aux poils longs ne pouvait pas la voir, à l’instar de la femelle. Pour narguer un petit peu le chat qui était coincé , Nuage Fleuri décida de passer juste à côté de lui pour se placer ensuite à côté de la rousse. Sa silhouette argentée se glissa facilement dans le trou, elle craignait que les pics la frôlent mais ils ne la touchèrent même pas. Avec grâce,elle s’extirpa du trou et fit volte-face pour lancer un clin d’œil au mâle qu’elle pensait du Tonnerre.

« Bonjour ! Quelle belle position.. on dirait un ver de terre ! » s’esclaffa l’apprentie du Clan de l’Ombre en riant ouvertement face aux deux étrangers.

Revenir en haut Aller en bas
As de Trèfle

avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Sam 8 Sep - 12:31

L
'odeur du Clan du Vent s'intensifiait; le guerrier devait être dans les parages. As de Trèfle se tut un instant, mais il avait sans doute déjà attiré l'attention; effectivement, un bruissement retentit derrière lui. Quelques instants plus tard, une féline rousse et blanche apparaissait devant lui, surgissant de l'autre côté de la palissade. Si sa voix était douce, son petit sourire amusé n'échappa pas au mâle tigré, qui s'énerva davantage.
— J'ai pas besoin d'aide, feula t-il aussitôt, les oreilles plaquées contre son crâne.
Puis, après quelques secondes de silence:
— Bon, en fait, euh... un peu.
Lucky avait bien trop l'habitude, désormais, de mettre sa fierté de côté. La seule chose qui l'importait était de sortir de ce maudit trou en évitant de s'arracher trop de poils au passage. Alors qu'il levait ses yeux verts et peu rassurés vers la chatte bicolore, un fumet du Clan de l'Ombre vint chatouiller sa truffe. Encore un ?! Les chats claniques se retrouvaient-ils donc tous ici ?
Il détestait cette sensation, celle d'avoir l'impression que quelqu'un se trouvait derrière lui, mais se retrouver dans l'incapacité de se retourner pour regarder. Il grogna et, soudain, un éclair argenté se faufila dans un autre trou près du sien, plus petit. Une autre femelle pas plus grande qu'une jeune apprentie s'était campé près de la rouquine, l'air moqueur. Elle le comparait maintenant à un ver de terre.
Un ver de terre... Le guérisseur dévoila ses crocs et gronda, prenant un air menaçant qui aurait suffit à faire fuir des chatons turbulents mais qui se révélait tout de suite bien moins crédible dans sa situation actuelle.
— Je sais, merci, cracha t-il. Vous comptez profiter encore longtemps du spectacle ?
Revenir en haut Aller en bas
Bulle de Miel

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2018
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-destinee.forumactif.com/
MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   Dim 16 Sep - 16:09

Stop laughing now, help me !
"J'ai pas besoin d'aide !" Venait de feuler le Soigneur du Tonnerre, les oreilles rabattues contre son crâne. Cela fit soupirer la demoiselle qui savait bien que malgré les dires du mâle, il avait besoin d'aide... Mais même si elle souhaitait vraiment l'aider, s'il la repoussait à chaque fois, elle finirait par le laisser à son sort. Même la douce était d'une grande bonté, il lui arrivait parfois -même si cela était très rare- d'abandonner quelques cas désespérés. Mais le Guérisseur reprit rapidement la parole : "Bon, en fait, euh... un peu." Il était raisonnable au final. La Venteuse eut un sourire chaleureux, son amusement ayant totalement disparu. Elle acceptait évidemment de l'aider, et eut un petit ronron réconfortant en voyant le regard peu rassuré du matou. Cela devait être stressant d'être coincé. La demoiselle bicolore n'avait jamais vécu cette expérience, sa petite taille lui permettant de se faufiler partout où elle le souhaitait. Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, l'Ombre de l'Ombre se fit sentir et cela la sortit de sa rêverie. Ce coin était très fréquenté des Claniques dis donc. Une boule de poil argentée apparut alors dans son champ de vision et lui fit un signe de tête pour la saluer. La féline y répondit rapidement, se demandant si la petit Ombreuse allait continuer son chemin ou si elle allait venir voir se qui se passait. Elle fit finalement le deuxième choix, se plaçant à côté de la Venteuse. Elle lança alors au pauvre félin coincé : "Bonjour ! Quelle belle position.. on dirait un ver de terre !" Cela fit soupirer encore une fois Bulle de Miel. Étaient-ils tous comme ça dans les autres Clans ? Les félins qu'elle connaissait des autres Clans n'étaient point comme cela, elle était donc tombée sur des cas... Magnifique... Un grognement la fit sortir de ses pensées et elle vit que le Soigneur du Tonnerre n'appréciait pas franchement les dires de la Novice de l'Ombre. Il cracha, mécontent : "Je sais, merci. Vous comptez profiter encore longtemps du spectacle ?" Comme toute réponse la petite féline blanche et rousse secoua négativement la tête et s'approcha du matou pour aller examiner le trou. Après quelques minutes, elle conclut qu'il ne passerait définitivement pas. Il aurait été plus judicieux pour lui de passer de l'autre côté en sautant la palissade plutôt que d'essayer de passer par un trou... Enfin, chacun fait ses propres choix... Après quelques minutes de silence, elle miaula de son habituelle voix douce :

- Je pense que le meilleur choix serait de faire marche arrière. Si on essaie de vous faire passer de force dans le jardin de Bipèdes, cela risque d'aggraver les choses. Elle regarda le mâle, attendant sa réponse. Elle en profita pour miauler à la petite Ombreuse. Chère Ombreuse, tu ferais mieux de respecter les félins plus âgés, surtout quand celui-ci est Guérisseur. Car sinon cela pourrait te jouer de mauvais tours.

Elle fixa pendant quelques secondes la Novice au pelage argent avant de reporter son attention vers le Tonnerreux. Elle se demandait si elle pouvait passer sa patte entre la clôture et le pelage du mâle.
“Faire rire autrui n’est pas un art difficile.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: stop laughing now, help me !   

Revenir en haut Aller en bas
 
stop laughing now, help me !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes de CerfBlanc :: Les Contrées de CerfBlanc :: Les terres Libres :: Les Grands Pins-
Sauter vers: