— À ne pas manquer !
— Les liens utiles
— Clan du Mois
— Nom du Clan





— Météo
Doucement, le soleil semble se coucher de plus en plus tard.Les arbres se dénudent petit à petit de leurs feuilles, et les guerriers marchent désormais sur un tapis de feuilles brunes et crissantes.Les nuits se relongent, les journées se raccourcissent. C'est une nouvelle saison dans ce monde. Une de plus, une de mois. qu'est-ce que ça change après tout.

— les rps libres

→ ajouter son rp ici.
★ titre du sujet | avec nom du chat.
— les priorités

le clan du vent & le clan de l'ombre manquent de membres, n'hésitez pas à rejoindre ces clans ! (& pensez aux postes-vacants !)
— le prochain design

si jamais vous êtes intéressé pour participer à l'élaboration du prochain design de LCB, n'hésitez pas à mpotter Le Grand Cerf Blanc ou Fantôme des Astres !


Partagez | 

Veni, Vidi, Vici | Crépuscule

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 09/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Veni, Vidi, Vici | Crépuscule    Dim 26 Aoû - 15:55

veni, vidi, vici
Ft Crépuscule




Épousant avec délice le baisé d'un soleil naissant, Aurore s'était longuement étiré entre la mousse du nid familial pour au final le quitter à pas de loup, couronné de cet air aussi altier qu'impérieux qui la caractérisait tant. Et elle avait trouvé place là, cette Vénus à la fourrure de nacre, à la naissance de la pouponnière, sur cet angle précis qui lui permettait chaque jours d'apposer un œil acéré sur les vas et viens du camp. Elle comptait inlassablement les effectifs, l'oeil accroché aux positions des uns, attitudes des autres, et si cette position quasis triomphante qu'elle abordait chaque matin lui accordait les airs d'un général veillant au bon fonctionnement de ses troupes, le motif était lui, tout autre. D'un mouvement tranquille la belle finit par faire demi tour pour rejoindre la couche familiale, passant sans grande difficulté entre les corps serrés de ses frères et sœur pour au final se pencher sur le plus imposant de tous et apposer ses pattes noires sur son épaule comme pour quérir son attention. « Il n'y a pas grand monde dans la clairière, si on se fait suffisamment discrets, on peut explorer le campement Petit Crépuscule, les guerriers de surveillance se sont prit le bec et sont peu attentifs à ce qu'il se passe à l'intérieur du camp. » Murmurait t'elle aussi bas que possible, balayant la pouponnière d'un regard attentif pour au final revenir jusqu'à sa portée et la souveraine au pelage de neige qui semblait la veille. Le souffle tranquille et les paupières closes, Etoile de la Colombe semblait emplit de quiétude si bien que, égoïstement sans doute, Petite Aurore songea un instant à l'arracher à ses songes pour venir chercher son entière dévotion. Hélas, et pour conforter au mieux ses envies d'escapade et découverte, il fallait tenir leur mère endormi. Histoire d'éviter de briser son élan d'une manière aussi futile que celle-ci.

Alors elle se redresse la belle Aurore, se faufile hors des corps léthargique et des charmes d'une torpeur enivrante pour au final retrouver place aux portes de la pouponnière, le regard méthodique. Elle tente de visualiser un chemin, essaye d'évaluer les risques qu'encourt son impérieuse bouille et celle de son aîné, mais au final n'esquisse aucun mouvement. A dire vrai, si l'intérêt la pique au plus haut point, la compagnie de son frère est suffisamment grisante pour qu'elle prenne le temps de patienter jusqu'à son entier éveil. Alors elle entame une brève toilette, lutte désespérément contre son poil trop long avant de finalement croiser l'ambre de son regard à la tanière des guerriers. Et l'espace d'un instant, elle l'envisage cette expédition de l'impossible, se voit pointer le museau dans un nid où seul les grands chasseurs et combattants reposent, et visualise la mine de son père, interloqué par l'approche indétectable de deux de ses enfants. Peut être les feraient-il directement passer au rang d'apprenti ? Ou peut être gagnerait-ils son respect et vif intérêt ? Et ... Ouais. Rentrer dans la tanière des guerriers n'était déjà pas chose aisée, alors bon, espérer se voir récompenser pour un acte soumis aux réprimandes n'était pas le plus probable en soit...  Mais bon ! Ca aurait au moins le mérite de faire d'eux des légendes auprès des autres chatons, voir même auprès des apprentis !

Ses grands yeux d'ambre tombèrent alors inexorablement sur Petit Crépuscule, cherchant un instant le contact de son museau tout contre le sien en guise de salut. « Où allons-nous ? »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
 
Veni, Vidi, Vici | Crépuscule
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes de CerfBlanc :: Les Contrées de CerfBlanc :: le clan du tonnerre :: Camp :: La Pouponnière-
Sauter vers: