— À ne pas manquer !
— Les liens utiles
— Clan du Mois
— Nom du Clan





— Météo
Cela fait un moment désormais que le soleil est levé très tôt le matin.L'astre flamboyant se couche très tard aussi. Les nuits sont courtes et les journées sont longues, mais personne ne se plaint du beau temps.Les cieux sont souvent dégagés, néanmoins, la chaleur est pesante, à force. Le vent, peu présent.Mais parfois pourtant, de gros orages éclatent.
— Statut des effectifs
Clan du Tonnerre
— Ouvert
Clan de la Rivière
— Fermé
Clan du Vent
— Prioritaire
Clan de l'Ombre
— Prioritaire
Solit. et Domes.
— À éviter

Légendes de CerfBlanc
« We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
And all these sorrows I have seen
They lead me to believe
That everything’s a mess »

— les rps libres

→ ajouter son rp ici.
★ titre du sujet | avec nom du chat.
— soirée chatbox

une soirée chatbox est prévue pour le septembre, d'autres informations arriveront bientôt !
— les priorités

fermeture du clan de la rivière ! le clan du vent & le clan de l'ombre manquent de membres, n'hésitez pas à rejoindre ces clans ! (& penser aux postes-vacants !)
— le prochain design

si jamais vous êtes intéressé pour participer à l'élaboration du prochain design de LCB, n'hésitez pas à mpotter Le Grand Cerf Blanc ou Fantôme des Astres !


Partagez | 

dévorer les étoiles — fantôme des astres

Empereur des Séraphins

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 15/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: dévorer les étoiles — fantôme des astres    Dim 19 Aoû - 18:44



dévorer les étoiles ; pv — fantôme des astres

le soleil venait à peine de mourir au loin en plongeant dans l’océan flavescent que des félins se préparaient dans l’ombre. le clan comme à son habitude s’activait une dernière fois avant de sombrer dans les bras de Morphée et de se laisser veilleur par les meilleurs amis de la nuit : patrouilleurs de la dernière excursion et gardes de marbre qui trônaient au milieu du camp. Empereur des Séraphins drapait dans habituel habit de mauvaise humeur se joignit à cette dernière patrouille. Le grand mâle couleur charbon ne pouvait s’empêcher de regretter ce choix, il n’aimait pas cette dernière patrouille sous cette voûte céleste où les étoiles débutaient leur course - certes timidement - à côté de l’astre solaire qui se mourait. La patrouille quitta le camp en silence. Empereur des Séraphins ferma la marche. La patrouille était composée de deux autres guerriers et d’un apprenti qui ressemblait trait pour trait à son ancienne apprentie. Il soupira et secoua la tête pour ne pas repenser à ces souvenirs qui lui déchiraient le cœur. La patrouille trotta une dizaine de minutes en silence avant que l’apprentie brise le silence : « C’est ma première patrouille du crépuscule, qu’est-ce qu’on va faire ?» Empereur des Séraphins dépassa en trottinant ,altier, l’apprenti rousse et se mit à sa hauteur. Il prit sa voix de professeur, une voix profonde : « Nous allons juste faire une patrouille de routine. On va renouveler le marquage de territoire pour la nuit. Et nous allons aussi vérifier les frontières pour voir si personne s’aventure sur nos terres. » Il dévisagea longuement le visage fin de la jeune femelle. Elle ressemblait tellement à son ancien amour. Qu’il avait pleuré tellement il était triste. Refoulant quelques sanglots qui commençaient à monter il dépassa l’apprentie pour se placer à côté du meneur de patrouille, un grand mâle roux.

Ils arrivèrent au niveau de la frontière du clan du tonnerre. Il leva le museau pour humer l’air saturé des odeurs de la pinède. Ici, il avait voulu vomir après avoir vu le corps sans vie de son amie. Il frissonna trop de souvenirs. De mauvais souvenirs. Les quatre félins marquèrent le territoire. Soudain le vent tourna et apporta l’odeur nauséabonde d’un membre du clan du tonnerre. Ses yeux s’écarquillent. Et son sang ne fit qu’un tour. Son cœur semblait exploser dans sa cage thoracique. Boum, boum. Il réprima un grognement agressif. Il parti sauvagement à la rencontre de l’ennemi. Le gros mâle noir surgit d’un bosquet devant un mâle blanc comme neige comme lui était blanc comme la nuit. Il dit sèchement : « Recule. Tu es sur le point de pénétrer sur le territoire du clan de l’Ombre. »


Revenir en haut Aller en bas
Fantôme des Astres

avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 18/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: dévorer les étoiles — fantôme des astres    Jeu 23 Aoû - 14:25


dévorer les étoiles

fantôme des astres & empereur des séraphins ☾ Les habitudes de Fantôme des Astres ne changent pas et à force, cela devient un automatisme presque effrayant. À l’aube, le guerrier albinos est dans la tanière des guerriers, s’endormant tranquillement dans son nid pendant que les autres se lèvent pour les patrouilles. Un bon moment plus tard, souvent lorsque la patrouille de l’aube rentre, il est de nouveau sur ses pattes, ayant assez dormi, à moins que ce matin-là, les chatons et les apprentis aient fait un peu trop de bruit. Mais généralement, il tente de se rendormir, tourne quelques instants dans sa litière, se couche, ferme les yeux et ne parvient pas à retourner dans les bras de Morphée. Alors il se lève, file dans la tanière d’As de Trèfle, passe un peu de temps avec lui, le laisse lui ramener une proie pour la cérémonie du partage du midi, qu’ils font ensemble. Puis il se prélasse à l’ombre d’un arbre, voir même d’un buisson pour plus de sûreté pour plus de tranquillité, loin des autres langues de vipères qui dorment à ce moment-là dans l’antre des combattants. Puis après une petite sieste, il rejoint à nouveau son ami guérisseur ou s’accapare l’attention des anciens, comme au bon vieux temps pendant que les jeunes félins dorment ; rapidement, la nuit tombe après qu’il ait à nouveau piqué un petit somme et voilà que la véritable vie commence, seul, dans les bois, à louvoyer entre eux, cherchant le meilleur endroit ce soir pour chasser, traquant la moindre proie rien qu’à son tendre fumet.

Fantôme des Astres a acquis, au fil des lunes, une vision nocturne plus développée que certains félins, lui permettant de repérer de nombreux détails dans la forêt, lorsque c’est son tour de nourrir son clan. Ce soir, il traque la piste d’un écureuil qui semble avoir vogué d’arbres en arbres pour se retrouver gentiment près du Chemin du Tonnerre. Et pas question de le laisser filer. De toute façon, la patrouille du crépuscule devrait déjà être passée pour le Clan de l’Ombre. Le mâle blanc continue sa poursuite jusqu’à la frontière du clan adverse et, concentré sur sa proie, le félin à l’allure frêle et au visage de déterré, ne remarque pas que le marquage de la frontière date seulement de ce matin.
C’est alors qu’il s’apprête à poser une patte en territoire hostile lorsqu’un grand mâle noir, peut-être deux fois plus grand que lui et plus musclé — enfin, c’est ainsi qu’il lui paraît — accompagné d’un apprenti et de deux autres chats dont l’un est roux, décide de surgir d’un buisson pour l’empêcher de poser ne serait-ce qu’une griffe sur leur territoire. Et il ose lui rappeler sèchement en plus. Fantôme des Astres semble peut-être petit et frêle, il a peut-être souvent peur de nombreuses choses, mais il en a dans le ventre. « — Oh, ça va. J’vais pas venir vous embêter, promis. » Ajoutons à cela un petit sourire taquin et le guerrier blanc se met alors à longer la frontière, après avoir glissé sa douce queue sous le menton de ce mâle plus imposant qu’Oraison du Corbeau. Mais faut dire qu’avec l’avoir vu, lui, après avoir été impressionné par ce grand gaillard, on n’a même plus peur d’un ours.  

☽☽☽

 
fantôme des astres  
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Empereur des Séraphins

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 15/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: dévorer les étoiles — fantôme des astres    Dim 26 Aoû - 20:14



dévorer les étoiles ; pv — fantôme des astres
Empereur des Séraphins, impérial, toisa le guerrier blanc. L’odeur boisée emplissait ses fosses nasales, c’était désagréable. Il posa son regard doré comme le soleil sur le petit être. Il fit signe à ses compagnons de continuer la patrouille du crépuscule s’occuper de la suite. Le mâle qui semblait être un spectre éthéré miaula : " Oh, ça va. J’vais pas venir vous embêter, promis. " Un sourire fleurit sur ce visage, un sourire ô combien désagréable. Un sourire qui semblait contrarier son autorité, enfin c’était ainsi que le gros mâle charbon venait de l’interpréter. Il emplit ses poumons d’air, les alvéoles pulmonaires s'étiraient, sa cage thoracique gonfla, le félin noir semblait encore plus imposant que d’ordinaire. Empereur des Séraphins avait toujours été rangé dans la catégorie des grands, déjà petit il était plus imposant que ses frères et soeurs. C’était donc un mâle lourd et musculeux, en effet il fallait de la masse musculaire pour faire se mouvoir sa carcasse imposante. Il miaula calmement - Séraphin n’était pas de ces brutes qui tapaient sauvagement du poing quand elles sont contrariées, lui était plus calme, dans le contrôle de lui-même - : " Vous sembliez prêt à traverser cette frontière pour poursuivre ce lapin pourtant." Le guerrier noir eut une pensée amusée pour cette pauvre créature, l’intervention de la patrouille lui avait sauvée la vie. C’était un peu le comble de l’ironie : des prédateurs qui sauvent la proie. Séraphin se demanda ce qu’il allait bien pouvoir dire. Allait-il engager la conversation avec ce guerrier immaculé ? Allait-il lui dire de reculer et rejoindre ses compatriotes ? La curiosité l’emporta. Cela ne se voyait pas forcément mais sous son air dédaigneux, Séraphin appréciait beaucoup la compagnie des autres félins. Il n’aimait pas rester seul. Il continua d’une voix qui se voulait un poil moins agressive : " Si ce n’est pas impoli, puis-je savoir comment vous vous prénommez ? " Pourtant le guerrier obsidien n’avait détendu ses muscles, il restait toujours tendu, prêt à sauter sur l’étranger.



Revenir en haut Aller en bas
Fantôme des Astres

avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 18/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: dévorer les étoiles — fantôme des astres    Mer 29 Aoû - 16:57


dévorer les étoiles

fantôme des astres & empereur des séraphins ☾ Fantôme. Gentil petit fantôme. Doux fantôme qui n’en fait qu’à sa tête. Innocent fantôme qui joue les têtes brûlés. Un fantôme qui n’est pas si différent de son petit frère, Petit Crépuscule. Petit fantôme qui aime provoquer, qui aime jouer avec les nerfs et pourtant, il a peur de tout. Mais il veut faire croire qu’il a peur de rien, il veut prouver au monde qu’il a pas peur. Sauf qu’au fond, il tremble comme une feuille face à ce gros balourd. Grand mâle noir semblable à Oraison du Corbeau. Cette noirceur, ses yeux bleus, oh oui, ils l’appellent. Ora, il est pas loin, il est juste de l’eau côté. Il s’est trompé le petit, il viendra pas ici, le guérisseur. Non, non, le soigneur, faut le rejoindre à la rivière, faut la traverser, faut qu’il jette ses peurs d’un coup de patte bien dosé et qu’il y aille. Allez, mon petit, vas-y, trouve-le, cueille-le, dis-lui comment ton coeur palpite quand tu le vois. Comment ton ventre semble avoir des papillons en son sein rien que lorsque tu penses à lui et que même dans tes rêves les plus fous, il semble y être devenu le résident.
Sortir. Sors de sa tête. Quitte-là, laisse-le s’occuper de ce gros mâle noir qui semble pas très enclin à le laisser vagabonder ici. Ce grand mâle noir qui le vouvoie, ça fait bizarre, hein ? Traverser le territoire pour un vulgaire lapin ? Quelle est bonne sa blague. Il est de l’autre côté, Oraison du Corbeau. Il est de l’autre côté le corbeau. De l’autre côté oui. La rivière, le clapotis de l’eau, les rochers meurtriers, le courant marin et le fléau de la crue. Il est pas là. File, sors de sa tête.

Fantôme des Astres, il finit enfin par revenir à lui. Son regard d’un bleu particulier se pose, non, entre dans ceux dorés de son ennemi. « — Naaan, franchement ? Nan, je suis pas du genre à franchir les frontières, moi. » Mensonge, ironie. Grossière ironie. Piètre comédien qu’il est. Mais ils n’étaient plus que tous les deux désormais, ça n’avait clairement plus aucune importance ; il était là, grand, noir, musclé, en bonne santé, les yeux dorés. L’autre aussi était là, petit, blanc, frêle, albinos, les yeux bleus. Tant de différences ; mais peut-être que ce grand guerrier possédait un grand cœur. Peut-être partageait-il l’amour des astres ? Mais Fantôme des Astres ne pouvait se résoudre à réellement faire ami-ami avec un chat qui était destiné à être son ennemi de toujours. Tout comme n’importe quel chat. Son nom. C’est quoi son nom déjà. Ah. « — Fantôme des Astres, dernier héritier du Clan du Tonnerre. Enfin, presque. Et vous ? » Puisqu’on vouvoyait, autant continuer. Presque, oui. Presque le dernier héritier. Presque parce que maintenant, y’avait six petites boules de poils qui chercheraient à prendre le pouvoir tôt ou tard. Six gosses à supporter, au moins jusqu’à ce qu’ils deviennent des guerriers. Ou jusqu’à ce que Fantôme des Astres décide de filer entre les pattes de ce monde impitoyable.
 

☽☽☽

 
fantôme des astres  
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: dévorer les étoiles — fantôme des astres    

Revenir en haut Aller en bas
 
dévorer les étoiles — fantôme des astres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes de CerfBlanc :: Les Contrées de CerfBlanc :: Clan de l'Ombre :: Le Chemin du Tonnerre-
Sauter vers: